Moins de confort, plus de défis !

L’article ci-dessous est ma seconde participation pour le festival “À la croisée des blogs” proposé par le site de la communauté de développement personnel. Ce mois-ci le thème est “Sortir de sa zone de confort” et l’organisateur est Fabrice de ProLire.
Qu’est-ce sortir de sa zone de confort, comment et pourquoi ? Quels sont ces défis pour se lancer ?

$19/Mois seulement !

De quoi il s’agit ?

Sortir de sa zone de confort, c’est une expression que j’ai apprise que récemment et pourtant je la mettais déjà, de temps en temps en pratique. Il est question de faire ou vivre quelque chose de différent de votre routine quotidienne. Réaliser quelque chose qui demande des efforts et donc quelque chose qui s’oppose au confort de votre vie habituelle.

Sortir de sa zone de confort

Pourquoi sortir de sa zone de confort ?

Pour apprendre de nouvelles choses, pour vous prouver à vous-même et/ou aux autres que vous pouvez le faire, pour échouer, pour réussir, pour découvrir ce dont vous êtes capable. Il y a presque autant de raisons de prendre des risques pour sortir de son quotidien que de gens qui s’y essaient.
Pourquoi est-ce si important ?
Surtout de plus en plus dans un monde normalisé où vous êtes, à partir de votre plus jeune âge, formés et priés de vous con-former au même moule.
Parce que c’est bien ça qui va faire la différence, c’est ça qui va vous rendre unique !

Ne pas prendre de risques, toujours rester dans votre confort, ne jamais sortir de la rat race, cela vous rend semblable à tous le monde, cela vous rend dépendant et vulnérable.
Prendre votre vie en main, sortir de votre zone de confort, faire quelque chose de différent et vous essayer à des expériences difficiles, voilà bien des choses qui vous rendront fier de vous et qui vous feront réellement sentir indépendant.

Comment sortir de sa routine ?

En commençant par agir. Réfléchir, programmer, spéculer, organiser, c’est important, mais il y aura un moment où vous devrez vous lancez et agir !
Vous aurez sûrement peur, c’est normal, c’est même bien, ça veut dire que ce vous vous apprêtez à faire est réellement quelque chose de compliqué pour vous, quelque chose qui nécessite de mobiliser votre énergie et votre motivation.

Comment garder le cap ?

En vous fixant un but précis à atteindre, en le découpant en étapes, puis en tâches et en réalisant chaque jour un petit pas pour avancer vers votre objectif.
N’hésitez pas à chercher de l’aide et à trouver du soutien, que ça soit auprès de vos proches ou d’illustres inconnus : ensemble c’est toujours mieux que tout seul.

Se lancer des défis

Comment je sors de ma zone de confort ?

1. Défi N°1 : Me laisser du temps pour faire ce que j’aime
En résumé : j’ai toujours été indépendante et assez solitaire, ça a forgé en moi l’envie de faire les choses par moi-même. Ensuite je suis également très curieuse, ça m’a donné l’ambition d’apprendre un maximum de choses sur ce que j’aime. Les deux combinés font que je n’en peux plus de me voir imposé des projets qui ne me correspondent pas, des idées que je ne pense pas viables et des façons de travailler incohérentes pour moi.

Vous l’avez peut-être deviné, le salariat ce n’est pas pour moi et je viens, certes avec un petit frisson, de terminer ma période de pré-embauche et de… partir ! Sans filet ! (Je n’ai pas signé de nouveau contrat et… je ne pense pas en signer un rapidement).
C’est quelque chose d’énorme pour moi !

Je me laisse un temps indéterminé mais tout de même inférieur à 6 mois pour tester la vie sans patron, sans entreprise, sans collègues, sans bureau et de vivre de ce que j’aime. J’ai un certain apport qui me permet de tenir, un mari qui me soutient, des projets plein la tête et une motivation pour l’instant inébranlable.

2. Défi n°2 : Arrêter de me ronger les ongles en 30 jours
Dans le cadre du challenge “Se débarrasser d’une mauvaise habitude avant la fin de l’année” je me suis inscrite avec cette mauvaise habitude qui me suit depuis que je suis gamine et qui reste, tenace, sans que je puisse m’en défaire pour de bon.

Même si le début a été fixé au 1er décembre 2010, j’ai déjà commencé depuis une dizaine de jours. Pour l’instant, je n’utilise aucune méthode en particulier (juste du vernis à ongles qui change la texture de ceux-ci et et me rappelle donc à l’ordre dès que l’envie me prend). Je compte sur ma volonté et également sur (un peu) moins de stress et (beaucoup) plus d’épanouissement personnel pour réussir à relever ce défi.

Et voilà, pour moi ce sont deux façons de sortir de ma zone de confort pour vivre mieux et plus en accord avec ce que je veux et ce que je suis.
Et vous, quels sont vos challenges pour le mois, l’année, la vie ? Sortez-vous souvent de vorte zone de confort ? Comment ?

Crédits photos : http://www.sxc.hu/photo/1249882 & http://www.sxc.hu/photo/1224537


Pouvez-vous, vous aussi, obtenir plus de ventes ?
Depuis plus de 10 ans, AWeber a déjà aidé plus de 120 000 entreprises (blogs, sites, e-commerce) comme la vôtre à multiplier ses revenus et à construire une communauté soudée.
Faites-le test* aujourd'hui !

A propos kategriss

Passionnée de web, je vous propose de construire votre visibilité sur Internet. Vous êtes coach, formateur, consultant ? Obtenez un site à votre image qui vous apporte des clients.
Pour marque-pages : Permaliens.

7 Commentaires

  1. Je me rends compte en lisant ton article que je passe mon temps à sortir de ma zone de confort, et chercher un perpétuel apprentissage. Pourquoi? Je ne sais pas trop. Départ de chez les parents à 22ans et aller vivre seule à 600km plus au nord, voyage seule dans des pays lointains, envie de changer de poste pour apprendre encore…
    Il faut dire que c’est quand même super épuisant.
    Qu’en penses-tu?
    Le dernier article : les capsules de café se recyclent !

  2. @Cecile : Ton parcours est en effet sympathique, moi aussi je suis partie jeune de chez mes parents (j’avais 19 ans) mais c’était pour vivre avec mon petit ami ce qui rendait l’aventure moins “dangereuse” mais néanmoins excitante.
    Concernant ta question sur l’épuisement, oui je pense que ça l’est mais ça fait partit du deal, on ne peut faire pas des choses intéressantes et excitantes en restant dans son canapé 😛
    Et puis ma mère m’a toujours dis que ce n’est pas à 50 ou 60 ans qu’on pourra faire des folies donc autant en profiter quand on en a encore les moyens et l’envie.

  3. Merci pour ta contribution.
    Sortir du confort d’être employé, c’est un sacré défi que je n’ai pas encore pris pour ma part.
    Bon courage pour ton deuxième défi. C’est une mauvaise habitude très dure à laisser tomber. Je ne sais pas s’il y a des méthodes miracles pour cela, j’espère que tu y parviendras.

  4. De rien 🙂
    Oui en effet c’est un sacré défi, je ne sais pas même pas si je vais réellement tenir sur la durée et si je ne vais pas me jeter sur le premier CDI venu au bout de deux mois ^^”
    Pour l’instant j’essaie de lister toutes les choses que je veux/dois faire et de les prioriser pour ne pas sombrer dans la procrastination.
    Merci des tes encouragements en tous cas.
    Le dernier article : Pourquoi rire au moins une fois par jour

  5. Catia95 (4 comments)

    Article trés sympa Kategriss ! 🙂
    Je réalise que je ne suis pas encore beaucoup sortie de ma zone de confort jusqu’à maintenant (à part mon expérience d’ouvrir un commerce quand j’avais la vingtaine sans aucune expérience puis ma reprise d’études à 23 ans aprés la fermeture de mon affaire) mais ces derniéres années je me suis installé dans ma zone de sécurité sans en sortir souvent ,c’est peut être pour çà que je m’interroge beaucoup ces derniers temps et m’intéresse de plus en plus au DP…
    Objectifs pour 2011 :sortir le plus souvent possible de ma zone de confort!!

    Tiens bon pour ton second défi et bientôt tu pourras te faire de superbes manucures!;)

    Je me suis balladée sur ton blog et il est super sympa.

    A+

    Catia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge