Comment travailler sur plusieurs projets en même temps ?

Tous les “infopreneurs” et plus encore les blogueurs ont souvent un projet phare sur lequel ils travaillent d’arrache pied. C’est pour ce projet que vous investissez, pour ce projet que vous passez des heures à faire des recherches et pour ce même projet que vous sacrifiez quelque fois vos loisirs pour être sûr d’y arriver. Pourtant, il est important de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier et ça l’est d’autant plus dans le monde Internet où les durées de vie sont bien inférieures aux projets dans le commerce traditionnel. Apprenez à diversifier vos travaux, à travailler sur plusieurs idées à la fois pour ne pas vous lasser et à tirer vos revenus de plusieurs sources.

$19/Mois seulement !

1. D’un projet phare à deux travaux en parallèle

La plupart d’entre vous êtes déjà blogueurs et vous postez assidûment de nouveaux articles, gérez votre communauté et pour les plus chanceux, tirez même des revenus de votre blog. Si vous avez réussi à installer une certaine notoriété, un certain trafic pour votre premier blog, il est temps de vous lancer dans d’autres projets que vous mènerez conjointement avec le premier.

1. Le plus dur est de se lancer

Comme pour le démarrage de votre tout premier blog ou site, le lancement d’une seconde activité risque d’être une période agitée où vous devrez concentrer un maximum d’énergie sur ce nouveau bébé.

Prenez le temps de lister tout ce que vous savez déjà faire, tout ce que vous avez appris, parfois sur le tas, grâce à votre premier projet, c’est sur tous ces points que vous allez gagner énormément de temps.

Ensuite, c’est le contenu qui va “poser problème” car il devra être créé à partir de rien tout en menant votre première activité. Mais n’ayez crainte, vous avez acquis de l’expérience dans l’écriture et la création de contenu, vous savez aller à l’essentiel, vous avez déjà des sources d’inspiration, votre vitesse d’écriture a augmenté et votre style s’est amélioré, ce sont aussi des points positifs à réutiliser.

2. Les première semaines : un rythme à trouver

Le lancement s’est passé sans accrocs, tout est en place et vous avez largement profité de l’audience de votre premier blog pour promouvoir le second ?

Les premières semaines risquent d’être difficile car vous aviez un rythme défini, parfois depuis plusieurs mois, et maintenant vous devez faire avec un second projet et vous devez l’intégrer au mieux dans votre emploi du temps.

Les deux erreurs à ne pas faire seraient :
de se lancer à fond sur le 2e projet en délaissant le premier en croyant qu’il marchera tout seul,
– ou d’au contraire de ne pas faire assez d’efforts pour votre second blog ou site sous prétexte qu’il est encore “petit”.

Il vous faudra donc trouver et instaurer un nouvel équilibre et cela peut vous prendre plusieurs semaines pour vous caler. Mais après cette période de rodage, vous aurez votre nouvelle petite routine qui vous permettra d’avancer dans vos deux projets.

2. De deux à plusieurs

Ça y’est vous avez deux projets en cours, tous les deux lancés et avec du temps pour chacun ? Multipliez les choses !

1. Une multitude de petits projets

Imaginons que vos deux premiers blogs ou sites soient des gros projets qui vous demandent déjà un certain nombre d’heures de travail par semaine. Vous allez rapidement vous rendre compte que des gros projets de ce genre vous ne pouvez pas en gérer 32 mais quelques uns seulement, du moins pas tant que vous êtes seul.

Investissez donc le temps qu’il vous reste encore dans la création de plusieurs petits projets. Ils sont rapides à créer (page facebook, compte Twitter automatisé…), demandent peu d’entretien (pages de ventes…) et sont généralement peu rentables s’ils sont uniques (mini-sites, MFA…).

Si vous pouvez lancer par exemple 5 petits projets d’un coup en deux semaines, ce seront des sites, des pages, bref des travaux que vous n’aurez pas (ou peu) à entretenir, ils fonctionneront pour la plupart seuls et vous rapporteront quelques revenus que vous pourrez réinvestir.

2. Investir dans les gros projets

Vu le cheminement, vous avez peut-être compris où je veux en venir : créez plein de petits projets qui vont soutenir vos plus gros projets. Vous allez développer les gros projets pour gagner de l’argent et pouvoir déléguer certaines tâches répétitives puis créer d’autres mini-projets pour augmenter encore vos revenus et donc réinvestir dans les gros projets, etc. Ça devient un cercle vertueux.

Vous me demanderez : pourquoi se casser la tête à créer des petits projets si ce qu’ils rapportent n’est pas très intéressant ? Pourquoi ne pas se concentrer sur nos gros projets ? D’ailleurs pourquoi en a-t-on créé deux ou trois, pourquoi ne pas seulement travailler sur le plus intéressant ou rentable d’entre eux ?

On en vient à la réflexion qui m’a donné l’idée de l’article : parce qu’il ne faut pas mettre tous vos oeufs dans le même panier !
Imaginez que votre référencement dégringole pour votre unique site, que Google vous bannisse ou même qu’un évènement aléatoire fasse que vos revenus baissent drastiquement, que faites-vous ?
Si vous n’avez que ce seul projet, vous “rentrez chez vous la queue entre les jambes” mais si vous avez d’autres projets pour vous soutenir vous devriez être capable de passer cette mauvaise période, en serrant les dents mais sans trop de casse.

3. Rebondir après un problème/échec

Un de vos projets prend l’eau ? Votre motivation pour votre blog a diminué ? Le trafic ne vient pas sur trois de vos mini-sites ? Avec plusieurs projets en tête et à gérer au quotidien vous verrez que c’est bien plus simple de rebondir.

1. Votre énergie est démultipliée

Certes vous n’êtes pas un surhomme, parfois même vous travailler encore, à mi-temps ou à plein temps et vous n’avez pas un temps indéfini et extensible à consacrer à vos projets. Pourtant avec un peu d’organisation vous pouvez tout gérer et donc un problème sur un de vos projets ne vous touche pas autant que si c’était votre seul et unique bébé.

L’énergie et la satisfaction données par certains de vos projets florissants vous donnent ainsi la possibilité de réagir de façon rapide et positive pour corriger vos erreurs ou remettre sur pied un projet branlant.
Alors qu’avec un seul projet vous risqueriez de perdre le moral et de laisser tomber, vos autres projets vous aident à rester zen et tenir la tête hors de l’eau.

2. Vos revenus restent stables

Si vous tirez des revenus de vos sites ou blogs, ces derniers ne vont pas drastiquement chuter si l’un de vos projets marche moins bien ou s’arrête brutalement.

Comme on l’a vu précédemment, les petits projets, rapportant peu mais rapidement, peuvent vous donner le pied à l’étrier pour commencer à investir dans vos gros projets. Et si l’une de vos cibles se casse la figure, les autres projets pourront aisément amortir la perte de revenus.

Voilà donc les raisons pour lesquelles il faut bien penser à lancer plusieurs projets (gros et petits) et ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. Que pensez-vous des méthodes pour travailler sur plusieurs projets en même temps sans se sentir submergé ? Avez-vous vous même plusieurs projets en cours ?

Crédit images : http://www.sxc.hu/photo/269149


Pouvez-vous, vous aussi, obtenir plus de ventes ?
Depuis plus de 10 ans, AWeber a déjà aidé plus de 120 000 entreprises (blogs, sites, e-commerce) comme la vôtre à multiplier ses revenus et à construire une communauté soudée.
Faites-le test* aujourd'hui !

A propos kategriss

Passionnée de web, je vous propose de construire votre visibilité sur Internet. Vous êtes coach, formateur, consultant ? Obtenez un site à votre image qui vous apporte des clients.
Pour marque-pages : Permaliens.

8 Commentaires

  1. Hello, tout d’abord je trouve ton blog très sympa, j’aime beaucoup ce genre de journal de bord avec suivi des objectifs et leur transparence.

    Pour répondre à ta question, oui j’ai toujours eu plein de petit projets mais qui étaient confidentiels et qui n’engageaient que moi – y’avait pas de témoins, donc si j’abandonnais ou échouais – pas grave.

    Depuis peu en revanche je me suis lancé un challenge perso (un peu à la mode de ce qu’on voit sur pleins de blogs et du syndrome “Olivier Roland”) en plusieurs phases dont les deux premières sont a gérer simultanément. Je trouve cela ardu mais passionnant. J’essaye d’appliquer la méthode GTD mais c’est pas toujours simple. Et pour couronner le tout cette fois le challenge est à la vue de tous, je pense que ce sera ça ma motivation principale.

    ta méthode “petit projet qui soutiennent les gros projets” ressemble beaucoup à mon challenge organisé en phase finalement.
    Si tu veux en savoir plus, tu peux voir mon blog “backstage” ou je décris tout: cresusproject.com

    n’hésite pas a dire ce que tu en penses
    @+
    Le dernier article : Comment enlever le nofollow des commentaires dans “Mystique”

  2. Tu as bien résumé la situation. Par contre, je rajouterais qu’il faut faire attention à ne pas trop s’éparpiller entre plusieurs projets et au final n’avancer aucun projet correctement (et je parle en connaissance de cause).
    Le dernier article : Se faire Twitter par un compte avec 36000 Followers- ça rapporte

  3. Tu as raison de conseiller de lancer plusieurs projets, cependant Bison Touffu a aussi raison, trop de projets, risque de trop nous éparpiller, je connais cela aussi, la difficulté et de trouver le juste milieu.

  4. @Ludodeal : Merci pour ton commentaire, je trouve également plus motivant et en même temps plus stressant de faire quelque chose au vu et au su de tout le monde. On a l’impression de devoir rendre des comptes à nos lecteurs et du coup on se motive plus pour ne pas lâcher un de nos projets.
    Sinon je suis allée faire un tour sur ton blog, intéressant, je vais suivre ça 😉 J’espère que tu réussiras ton pari.

    @Bison Touffu : En effet, tu as raison, il faut faire attention à cela. On va dire qu’il faut un certain nombre de projets pour nous motiver, nous booster et nous éviter de se lasser et en même pas trop pour éviter de sombrer ^^”
    Le dernier article : Emission sur Groupon dans Capital sur M6

  5. @John : (commentaire passé en spam, désolée)
    Comme tu le soulignes en effet, le plus difficile quand on a démarré 12 projets c’est de savoir les gérer en même et aussi où s’arrêter pour ne pas se submerger de boulot, surtout quand on a déjà un “job de jour” à côté.
    Le dernier article : Printemps du cinéma avec BNP Paribas

  6. Merci pour ces infos. Je pense que de travailler sur plusieurs projets en même temps ou non depénd aussi de la personnalité de la personne.
    Il est difficile pour certains de travailler sur plusieurs projets en même temps et ils préfèrent se concentrer sur une seule chose à la fois.

  7. En effet c’est bon point que tu soulèves. Cela dépend également du caractère de chacun 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge