Faut-il être un expert pour donner des conseils ?

Votre public va-t-il trouver intéressant ce que vous écrivez ? Avez-vous les connaissances et l’expérience nécessaire pour prodiguer vos conseils ? Quel est la différence entre vous, blogueur autour de votre passion et vos lecteurs ?
Que vous postiez des articles depuis 5 jours, 5 mois ou 5 ans, vous vous demandez si ce que vous écrivez est pertinent. Cette question est normale et il ne faut pas qu’elle vous effraie.

Je vous donne dans cet article des réponses sur la notion d’expertise et le fait de donner des conseils. Vous avez peur de ne pas être à la hauteur ? Suivez le guide…

$19/Mois seulement !

Quelques définitions

Qu’est-ce qu’un expert ?

En prenant les définitions de l’Internaute vous avez :

  1. Qui a acquis des connaissances, des compétences grâce à la pratique.
  2. Personne spécialisée dans un domaine et chargée de juger, d’apprécier.

D’une part, vous avez donc une personne qui a des connaissances (acquises grâce à la lecture de livres, blogs, magazines, à l’écoute de gens plus expérimentés ou encore lors de cours) et des compétences (obtenues lors de l’exercice des connaissances, de tests, d’erreurs…). D’autre part, vous avez une personne qui est spécialisée dans un domaine (plutôt que dans un autre) et qui donc peut apprécier (dans le sens qualifier) ce qu’elle voit.
Par exemple un spécialiste en cuisine peut vous dire si votre gâteau au chocolat est réussi.

Qu’est-ce qu’un conseil ?

Encore une fois en cherchant sur l’Internaute, vous trouvez :

  • Avis, recommandation donnée à une personne sur ce qu’il convient de faire.

Un conseil est donc une recommandation, pas une parole sainte à écouter sans réfléchir hein, juste un avis de celui qui le donne. Un conseil peut-être bon ou mauvais, pertinent ou pas.

Faut-il être un expert, un spécialiste pour prodiguer des conseils ?

La réponse est simple : non.

Bien qu’être un expert est un plus car vous aurez des connaissances très poussées et de l’expérience qui prouve votre investissement dans votre domaine, vous n’être pas du tout obligé d’être un expert pour donner des conseils.

Un débutant peut-il donner des conseils ?

Oui bien sûr. Comment ?

En testant. Ce que les experts ont appris dans des bouquins, en suivant des cours poussés ou encore en travaillant dans le domaine, il est facile de l’apprendre en testant.

Par exemple pour reprendre l’exemple culinaire ci-dessus, si vous voulez réussir votre gâteau au chocolat, il vous faudra tester les ingrédients, leur quantité, leur qualité, la façon de les mélanger, le temps de cuisson… Une fois les tests concluants, hop vous postez votre article sur votre blog en l’intitulant “Comment réussir un gâteau au chocolat parfait ?”

C’est pareil par exemple pour des sujets plus techniques comme le référencement. Si vous avez testé, pendant un mois une certaine technique. Vous pouvez très bien en parler sur votre blog en en faisant ainsi profiter tout ceux qui n’ont pas essayé. Pas besoin d’être un expert pour cela !

Êtes-vous sûr de ne pas être un expert ?

Même si vous voyez qu’il n’est pas difficile de donner des conseils même si vous êtes débutant, posez-vous quelques minutes et réfléchissez au thème de votre blog. Êtes-vous sûrs d’être un parfait débutant ? Avez-vous tout à apprendre, à tester, à découvrir ?

Dans 95% des cas, la réponse est non. Vous en savez plus que votre belle-soeur, vous avez déjà donné un coup de main à votre ami, vous avez répondu à une question par mail et vous avez même posté une astuce sur un forum.

Vous n’êtes donc pas un débutant ! Vous êtes un expert en devenir et il est très facile de devenir expert en faisant de la veille dans votre domaine, en lisant des livres, en participant à votre communauté, etc.

Si vous vous ne vous positionnez pas en tant qu’expert des experts, vos lecteurs sauront très bien qu’ils ne doivent pas s’attendre à des dissertations et des articles de 10 pages. D’ailleurs les articles de 10 pages hyper complets, qui les lira alors que la plupart de votre cible cherche des réponses simples et claires ?

Vous êtes juste une personne qui en sait plus que la majorité, vous êtes un “spécialiste” pour 80% de vos lecteurs ! Et surtout, contrairement à pas mal d’experts, vous savez comment expliquer aux gens qui vous entourent votre passion.

Comment évoluer vers le statut d’expert ?

Ok mais les 20% qui sont plus doués que vous, que faire pour les rattraper et les dépasser ?

Simple continuez de bloguer sur votre passion, c’est en faisant et en testant que vous en apprendrez le plus. Vous devez également vous documenter, acheter des livres (numériques ou pas), assister à des formations (en ligne ou pas), faire des recherches, approfondir votre sujet, parler avec vos mentors, avec ceux que VOUS considérez comme des experts.

Mais surtout et je le répète, continuez de bloguer et de vous adonner à votre passion. C’est cela qui va vous donner l’expérience et la possibilité de donner des exemples et anecdotes. Cela prouvera à votre public que vous ne tirez pas vos connaissances que de la théorie (c’est barbant la théorie !) mais que vous avez une réelle expérience.

Comment savoir que vous êtes un expert ?

Rappelez-vous : vous êtes déjà l’expert de quelqu’un même si vous venez seulement de commencer.

Mais alors comment être sûr d’être un expert… d’experts ? C’est quand des personnes que vous trouviez expertes viennent vous demander des conseils. C’est quand vous êtes sollicités pour des interviews chez certains de vos mentors. C’est quand vous êtes invité à des formations ou des conférences en tant que guest.

A ce moment, en plus de la reconnaissance de vos lecteurs en tant qu’expert (déjà largement acquise) c’est la reconnaissance de vos pairs voir de vos mentors que vous avez réussi à construire. Vous êtes devenu un expert parmi les spécialistes.

Attention à ne pas prendre la grosse tête !

Voilà donc un article qui vous prouve qu’être ou non un expert n’est absolument pas un obstacle, ni un prérequis au fait de prodiguer des conseils à vos lecteurs. Vous êtes déjà un expert en vous lançant et vous le devenez toujours plus au fil des jours. Et si vous recherchez le “statut” d’expert, il viendra à force de travail et d’activité dans votre communauté.

Et vous, pensez-vous qu’être un expert est indispensable pour donner des conseils ? N’écoutez-vous pas les conseils des non-experts ? Que pensez-vous de ce “statut” d’expert ?

Crédit photo : http://www.sxc.hu/photo/876606


Pouvez-vous, vous aussi, obtenir plus de ventes ?
Depuis plus de 10 ans, AWeber a déjà aidé plus de 120 000 entreprises (blogs, sites, e-commerce) comme la vôtre à multiplier ses revenus et à construire une communauté soudée.
Faites-le test* aujourd'hui !

A propos kategriss

Passionnée de web, je vous propose de construire votre visibilité sur Internet. Vous êtes coach, formateur, consultant ? Obtenez un site à votre image qui vous apporte des clients.
Lien pour marque-pages : Permaliens.

41 Commentaires

  1. Expérience et expertise sont deux choses différentes.
    Ecrire quelque chose d’intéressant pour son lectorat en est encore une autre.

    A chacun d’en tirer ses conclusions !

    PS ça sent le réglement de comptes de post…
    Le dernier article : Les 25 meilleurs Thèmes E-commerce pour WordPress

  2. A mon sens, l’expérience donne l’expertise 😉
    Ecrire des choses intéressantes (si cela passe par le fait de donner des conseils) découle de l’expertise qu’on peut avoir 🙂

    Et non, pas du tout de règlement de compte par ici, ça ne m’intéresse pas. Cet article m’a surtout été inspiré par un mail de Jean de WebMarketing Junkie qui parle souvent d’expertise : en voilà un > http://www.webmarketingjunkie.com/demarrer-un-blog-business-sans-rien-ny-connaitre-voici-comment.php
    Le dernier article : Comment dépenser moins pour les vacances ?

  3. Salut Kate

    Un conseil n’a de valeur que si le conseillé suit effectivement ce conseil.

    En gros, ça veut dire que si je décide de suivre un conseil donné par quelqu’un, c’est à moi d’évaluer comme il se doit la valeur et le degré de fiabilité de la personne qui me le donne.

    Après, c’est à la personne qui donne ses conseils d’apprécier ou non s’il est considéré comme un amateur éclairé, un expert ou simplement un mytho qui dit n’importe quoi. Certaines personnes aiment donner des conseils sur tout et n’importe quoi (notamment sur les forums), conseils qui se révèlent à la fin jamais suivis par personne parce que justeent le conseilleur a été évalué “médiocre” et de peu de confiance.

    En résumé, je pense que quelque soit le “degré” d’expertise de celui qui conseille, c’est bien la personne qui écoute et/ou suit ce conseil qui est responsable de ce qu’il en fait.

    Quand on a compris ça, on ne se formalise plus sur qui est expert en quoi 🙂
    On glane des conseils par-ci par là, on teste les moins dangereux, et on découvre parfois des trucs vachement sympa. Et on avance 🙂

    Bonne journée

    Yvon
    Le dernier article : Est-ce que vous aussi vous vous posez cette question sur le copywriting ?

  4. Ah mais si tu ressors la bible, c’est imparable lol !

    Dans tous les cas, le simple qualificatif “d’expert” n’apporte aucune différence au contenu.
    Soit c’est intéressant pour le lecteur, soit c’est fade et sans intérêt (voire repompé sur les blogs du même thème).

    Et dans ce cas > poubelle !
    Le dernier article : Travailleur nomade en freelance : est-ce vraiment possible ?

  5. Salut Kate

    Etre ou ne pas l’être, tel est la question.

    Nous sommes tous expert pour quelqu’un. Même celui qui nous prend pour un expert est considéré lui aussi comme un expert (à moins d’écrire des énormités) par ses lecteurs.
    Chacun à un niveau de connaissances différent. Et Chacun pourra aider quelqu’un à un moment.
    Le dernier article : Comment créer une vidéo professionnelle en 5 minutes (tutoriel)

  6. Chacun est libre de donner son avis sur un sujet qui lui tient à coeur. Après chaque lecteur fera la part des choses et gardera son esprit critique. Un débutant peut facilement donner des conseils en s’appuyant sur des tests ou en faisant part de ses propres réflexions sur le sujet (les commentaires peuvent également venir compléter / renforcer ou contredire).

    Personne ne détient la vérité absolue, la notion d’expert est très relative et est souvent un effet de mode dans pas mal de domaine (ou de chouchou des médias)…
    Le dernier article : Immobilier Paris : plus de 8 000 € le mètre carré, en route vers les 10 000 ?

  7. Ah sinon je me pose la question : faut il forcément être un expert pour avoir le droit légitime de bloguer ?

    Et qui va déterminer si on est un expert ou pas ?
    Le dernier article : Solutions Ecommerce : tous les coups bas sont permis !

  8. Mon opinion, c’est que chacun est un peu “expert” dans son domaine de predilection, car nous avons tous une passion, quelque chose que nous savons faire mieux que les autres, donc, selon moi, on est tous qualifié pour donner des conseils et partager ses connaissances avec les autres…suffit de choisir un domaine où l’on est très bon !
    Le dernier article : Un concours pour doper les commentaires !

  9. Je suis d’accord avec ton article comme avec les commentaires, mais il y a un point que tu n’aborde pas vraiment, c’est celui de l’expertise du blogging. On peut être un expert en math (ou autre chose) et ne pas avoir de blog. Ce qui fait aussi la plus-value des blog c’est que l’information est partagée.
    Et pour savoir partager cette information il faut en plus savoir un peu écrire (quand meme) donner envie de pratiquer ou du moins de se mettre en action, (car comme dit Yvon, si les conseils ne sont pas suivit, cela ne sert pas à grand chose), avoir un peu de pédagogie, de sens des relations humaines, etc.
    Être un expert c’est bien, mais être un peu moins expert et savoir partager son expertise c’est mieux… Pour bloguer du moins.
    Le dernier article : Les 5 meilleures façons d’avoir des retweets

  10. Chacun apporte sa pierre. Personne ne détient la vérité absolue… Parfois, ce n’est pas l’info ou le conseil qui prime, mais la façon dont on passe le message. La forme compte autant que le fond. Les manières d’interagir avec le lecteur sont infinies.

    Par exemple, donner son avis sur un logiciel, c’est bien. Expliquer comment on l’a testé, c’est mieux. Mais il y a encore mieux (surprise à paraître dans un article à venir d’ici peu…).
    Le dernier article : Comment choisir un bon mot de passe : reportage sur M6 (“le 19.45”)

  11. Point besoin d’être un expert pour retranscrire une expérience ou une connaissance acquise si ce n’est un bon sens pédagogique. Par contre il est vrai que dans le cadre de l’activité de blogging, il est bon lorsque que l’on conseille et oriente de soi-même appliquer ses propres conseils.

    Sur mon blog je parle pas mal de simplicité, de mode de vie dépouillé. Si demain vous découvrez que j’habite un château, que je roule en Porsche avec une Rolex autour du bras grâce à la vente de ms produits affiliés sur la simplicité (image je ne commercialise rien !) vous pourriez douter de moi …
    Le dernier article : Portefeuille boursier, dix actions pour dix ans

  12. Ah bah je trouve que Jean est très pertinent sur ces articles qui traitent de “débutants et d’experts”.
    Ensuite pas faux en ce qui concerne que c’est le lecteur qui décide.
    Le dernier article : Groupon.fr, Deals – Avis positif

  13. Le “droit légitime” ?! Mais ça sort d’où ? Il n’y a pas de droit ou de devoir, ce n’est pas quelque chose de réglementé, c’est de la liberté d’expression 😉
    Même pour pouvoir bloguer sur un sujet pointu (le référencement par exemple) pas besoin d’avoir des diplômes, d’avoir travailler dans le milieu ou d’avoir des tonnes de logiciels d’experts, il suffit de tester et de bloguer en donnant les conclusions de vos tests et d’apprendre “sur le tas”. Il n’y a pas à avoir de droit à bloguer (manquerait plus que ça XD).
    Le dernier article : 4 fast food – solutions alternatives au McDo – à Boulogne Billancourt

  14. Réflexion super intéressante tiens… je n’avais pas pensé du point de vue du lecteur (alors que c’est le premier intéressé LOL).
    Et en effet, j’aime l’idée que tu évoques à la fin de ton long (:D) commentaire : le fait de recouper ces sources, d’essayer de chercher la même infos sur plusieurs sites différents, de demander aux gens ce qu’ils pensent de tel ou tel blogueur. C’est aussi en effet aux lecteurs de se prendre en main 😉
    Le dernier article : Pourquoi faire ses courses en ligne ?

  15. Oui c’est tout à fait ce que je veux dire, même le plus débutant des débutants dans un domaine, peut-être plus expert qu’encore un autre débutant ou tout simplement spécialiste dans un autre domaine.
    Il ne faut surtout pas se freiner parce qu’on a l’impression de ne pas savoir grand chose 😉
    Le dernier article : Acheter pour habiter ou pour louer ?

  16. En effet. Même dans des sujets qu’on connaît peu ou bien encore des sujets prêtant à débats, ce sont d’autres lecteurs et commentateurs qui vont permettre aux suivant de se faire une opinion.
    Le dernier article : Dépenser moins, oui mais à quel prix ?

  17. Et même… pas besoin d’un domaine où on est très bon, il suffit juste d’un domaine où on est passionné ou bien où l’on a soif d’apprendre et là on deviendra expert aux yeux des autres.
    Le dernier article : Bilan de Février 2011 – 1er Mois

  18. Je comprends mieux pourquoi maintenant tout le monde s’autoproclame expert 🙂

    Je pense aussi qu’un expert est une personne qui sait faire croire qu’il a des connaissances. Et malheureusement ce schéma je le vois bien trop souvent. Combien de fois je suis obligé d’expliquer à un client que son prestataire n’a aucune connaissance et qu’il cherche juste les sous.
    Le dernier article : Notre savoir nous jouerait il des tours ?

  19. C’est en effet un point important que tu soulèves là Hernan. La plupart des blogueurs ont une expertise dans leur domaine mais pas dans la façon de monter et gérer un blog.
    Heureusement c’est là qu’entre en jeu des blogs sur le blogging comme le mien par exemple 😛 et d’autres listés ici : https://aventure-personnelle.net/ressources-sites-blogging/

    Du coup les débutants en blogging peuvent apprendre à bloguer pour développer leur passion, leur blog et leur lectorat 😉
    Le dernier article : Le Kebab fait maison

  20. Jolie remarque. “Ce n’est pas le conseil qui compte mais la façon dont on le transmet.” C’est un “conseil” que j’ai plus ou moins donné à un de mes copains de Mastermind, hein Nico 😉

    Et également c’est la valeur ajoutée différente qui peut tout changer 🙂
    Le dernier article : Emission sur Groupon dans Capital sur M6

  21. Certes il faut en effet appliquer ces propres conseils. Même si je mettrais un seul bémol à cette application, c’est quand ces conseils ont un début mais pas forcément une fin. L’exemple du référencement est parlant, il y a des choses à faire mais on ne s’arrête pas, on doit toujours améliorer son référencement. Mais bien sûr il faut, du mieux qu’on peut, appliquer ses propres conseils, sinon la communauté ne nous fera plus confiance.
    Le dernier article : Printemps du cinéma avec BNP Paribas

  22. Je te trouve dur jérome. Bien sûr que tout le monde ne se vaut pas en tant qu’expert mais je pense que n’importe qui peut donner des conseils.

    Par contre là où je suis d’accord c’est qu’il faut un minimum prouver ses compétences dès qu’on les monétise. Mais là c’est aussi à la charge du client de faire plusieurs devis et de se renseigner sur la qualité.
    Autant il faut lutter contre les vrais arnaqueurs, autant on ne peut pas non plus prendre par la main les clients, je suis plutôt pour la responsabilisation des ces derniers 😉
    Le dernier article : Comment dépenser moins pour les vacances ?

  23. C’est comme toujours, la question dont j’avais parlé plus haut : qui détermine le niveau d'”expertitude” ?

    Les non experts aimeraient bien savoir s’ils ont à faire à un charlatan ou pas.

    Si je prends un domaine auquel je ne capte rien de rien. Au hasard, la manucure (ou les orchidées tiens). Comment vais je savoir si tel blog est plus pertinent qu’un autre ?
    Si les 2 parlent de techniques de manucures, impossible pour moi de distinguer un contenu pertinent d’un ramassis de fausses informations…
    Le dernier article : Les 25 meilleurs Thèmes E-commerce pour WordPress

  24. Je te rejoins la dessus, pas besoin d’être un “expert” pour faire du bon travail 😉
    Le dernier article : Taux du Livret A, LDD, CEL et LEP au 1er août 2011

  25. > A mon sens, l’expérience donne l’expertise

    Là, je suis moyennement d’accord. Si cela peut être vrai, cela peut être totalement faux, tout dépend quel niveau on vise. Si le pékin moyen est capable de faire une pizza maison très bonne avec son expérience, tout le monde n’a pas les compétences d’un grand chef pour autant.

    Après, cela ne doit pas empêcher de bloguer ni de donner des conseils à ses lecteurs, mais avec suffisamment d’humilité pour reconnaître qu’on n’est pas omniscient ni le meilleur.
    Le dernier article : La qualité web de manière concrète

  26. Arg *expertitude* … meurt…

    Plus sérieusement il y a-t-il vraiment BESOIN de déterminer le niveau de quelqu’un ?

    Si je prend ton exemple qui déjà à la base me paraît bizarre car pourquoi cherches-tu des infos sur la manucure si tu ne t’y connais pas un peu (ne serait-ce que savoir comment on pose un vernis par exemple). Si tu t’intéresses à ce sujet c’est que tu as besoin d’informations complémentaires non ? Que tu as une petite base ?

    Mais bon prenons l’exemple de celui qui veut découvrir un nouveau sujet (ou créer un MFA et donc se renseigner un minimum). Et bien on revient au fait de recouper ses sources. Si tu lis sur deux blogs deux choses totalement différentes, tu vas sur un 3e blog, voir sur Wikipédia, voir sur des sites plus génériques mais qui ont “l’autorité”. Tout est une question de savoir faire le tri je pense.
    Ça prend certes du temps mais ça évite bien des déconvenues.
    Le dernier article : Groupon.fr, Deals – Avis positif

  27. Tout à fait d’accord avec cela. C’est comme pour un enseignant, il y en a deux catégories bien différentes et j’ai toujours préféré la seconde :

    – Ceux qui sont experts dans un domaine mais à tel point qu’il n’arrive pas expliquer les choses simplement à des étudiants
    – Ceux qui sont parfois un peu moins expert mais qui sur ce qu’ils connaissent et ont compris vont te l’expliquer en toute simplicité et où tu vas piger en quelques minutes.

    Bien entendu il y a quelques spécimens qui regroupent les deux mais ils se font malheureusement très rares !
    Le dernier article : Taux de crédit immobilier actuel : 3.90 %

  28. Tout à fait.
    Après plus on se passionner pour un sujet, plus on devient expert de celui-ci.
    Le dernier article : 4 fast food – solutions alternatives au McDo – à Boulogne Billancourt

  29. Il est même indispensable de partager son savoir avant même d’être expert pour les raisons suivantes:

    – Cela nous aide à acquérir les compétences pour un jour être expert
    – Un langage de non expert est parfois plus compréhensible à un débutant
    – Batir son Personal branding petit à petit plutôt que d’attendre d’être un expert (ce sera trop tard)

    Tout le monde a les capacités de créer un blog et partager son expérience alors que ceux qui ont quelques heures par semaine le fassent!!!!

    😀
    Le dernier article : Peut-on donner des conseils sans être un expert?

  30. Merci pour ces nombreuses raisons selon lesquelles on n’est pas obligé d’être un expert pour donner des conseils autour de soi sur ce que l’on apprend 😉
    Et ouvrir un blog est tellement simple qu’écrire sur sa passion est vraiment à la portée de tous 🙂
    Le dernier article : 4 fast food – solutions alternatives au McDo – à Boulogne Billancourt

  31. Bah, tes parents, tes amis, tes profs etc te donnent des conseils… et ce ne sont pas toujours les meilleurs.
    A mon avis ce n’est pas donner des conseils le problème, c’est à chacun d’être assez cortiqué pour évaluer la pertinence et en tirer ses conclusions, c’est plutôt de faire prendre des vessies pour des lanternes aux crédules et autres suiveurs et ça ça ne manque pas sur le net.
    Le dernier article : Pourquoi j’ai renouvelé mon hébergement.

  32. Merci kategriss pour cet article qui donne envie de se lancer sans être un expert, et même en étant un débutant, en soulignant l’importance de tester par soi-même.
    Ce qui transparaît dans un site Web, c’est la valeur perçue de tel ou tel article, et pas la valeur de l’auteur. Je veux dire qu’on peut écrire des articles intéressants et accrocheurs alors qu’on débute sur le sujet.
    Ling-en Hsia donne encore plus envie de se lancer en écrivant qu’on construit son personnal branding peu à peu au lieu d’être un expert.
    Le dernier article : Comparatif Antivirus 2011 sous Windows XP SP3 : le Meilleur Logiciel Antivirus

  33. Ce ne sont pas toujours les meilleurs certes et pas forcément toujours les pires 😛
    Mais je suis d’accord avec toi qu’il faut avoir l’esprit critique pour pouvoir évaluer l’expertise d’une personne. Il suffit pour cela de recouper quelques sources 😉
    Ce que je veux dire dans cet article c’est qu’il ne faut pas avoir “peur” de donner des conseils même si on n’est pas expert et qu’on n’a pas fait de thèse sur le sujet ou qu’on n’a pas travaillé 10 ans dans le domaine.
    Tout le monde peut donner des conseils 😉
    Le dernier article : Pourquoi faire ses courses en ligne ?

  34. Une chose est sur, les opinions sont partagés! Cela motive le blogueur Débutant à continuer et gagner en expertise. Ensuite effectivement, chacun est libre de faire le choix de suivre ou non un conseil. De juger si il est bon ou mauvais pour lui.

  35. Tu connais l’expression “les conseilleurs ne sont pas les payeurs” ?
    Chacun est libre de suivre ou non un conseil. On peut l’adapter aussi à ses propres besoins.

    Maintenant, en ce qui concerne le fait de bloguer sur un sujet dans lequel on débute est monnaie courante. D’ailleurs, c’est ce que je fais moi. Je ne suis pas encore une experte en organisation mais j’ai quand-même toujours été plus organisée que la moyenne. Le fait de bloguer sur ce sujet et d’appliquer les conseils que je donne me donne certaines compétences en plus au fur et à mesure.

    D’ailleurs, je vais bientôt faire un article bilan sur mes progrès et mon expérience de la méthode d’organisation que j’étudie pour le moment.

    Merci pour tes articles toujours très intéressants !
    A bientôt !
    Le dernier article : Etre multitâche ou efficace ?

  36. @Laurent : De rien. Je suis persuadée qu’on peut très bien se lancer en étant débutant. C’est même un plus car en tant que débutant on peut aider les débutants et donc progresser au même rythme.

    @Christophe : En effet, libre à chacun de faire ses propres choix et de suivre, ou pas les conseils de tel ou tel blogueur 😉

    @Judith : Je pense que le fait de bloguer alors qu’on est débutant dans un domaine rapproche le blogueur de ses lecteurs. L’humilité lui donne une aura de bonne âme qui va les aider dans ce domaine dans lequel lui-même est encore un novice. Et je pense que c’est une bonne chose 😉
    Le dernier article : Acheter pour habiter ou pour louer ?

  37. Salut Kate,

    Ça j’aime comme remarque : “Il ne faut surtout pas se freiner parce qu’on a l’impression de ne pas savoir grand chose”.

    Ca a été mon problème quand j’ai commencé, mais avec quelques conseils bien avisés comme ceux présentés dans cet article, j’ai vite compris que tout le monde pouvais bloguer sur un sujet qui le passionne.

    D’ailleurs, cela m’a aussi aidé à savoir à quel genre de public je devais m’adresser. De cette façon il m’était plus facile de développer mes connaissances dans mon domaine.

    Fabrice
    Le dernier article : L’affiliation, un bon moyen de générer des revenus quand on est débutant

  38. Tout à fait “tout le monde peut bloguer sur un sujet qui le passionne”. C’est la clé pour rester motivé et ne pas se décourager.
    Ensuite quand on n’est pas expert on ne peut souvent que s’adresser aux débutants, après quand on a pris un peu de galon, on peut s’adresser aux “intermédiaires” etc etc.
    Le dernier article : Dépenser moins, oui mais à quel prix ?

  39. Je résumerais avec l’adage : “Au royaume des aveugles les borgnes sont rois”
    il n’y a pas besoin d’être “un expert” pour bloguer et même pour conseiller, il suffit d’avoir les connaissances et/ou l’expérience que l’autre n’a pas!
    Cependant, si le blogueur conseille n’importe quoi, n’importe comment, il sera vite grillé sur la toile !
    Le dernier article : Guide pratique et gratuit de l’autorépondeur !

  40. De nos jours pour faire une blog il suffit de traduire des articles d’autres langues. N’importe qui peu se faire un nom comme cela je pense
    Le dernier article : Thé vert bio – Coffret découverte Matcha – 94,50 €

  41. Hello tout le monde, je me permet de reprendre les derniers conseils pour éviter que les néophytes ne tombent dans le piège du duplicate comment. En effet aujourd’hui google surveille tout ce qui est article traduit, prenez le temps de faire de bons articles ou achetez en. Beaucoup de site le font.

    La qualité vaut mieux que la quantité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge