Les 10 critères indispensables pour optimiser votre page web efficacement

Une fois n’est pas coutume, je déroge à la longueur des articles sur ce blog pour vous proposer un article-dossier invité de la part d’Alexandre de Media Adventor.

Avant de débuter des explications sur la façon d’optimiser votre page web, il me semble essentiel de souligner un point crucial que beaucoup de webmasters négligent. S’il est nécessaire d’entreprendre des actions de référencement sur son site Internet comme la construction d’une stratégie de backlinks, l’optimisation de votre page web est quant à elle bien plus importante pour ensuite construire une stratégie. Si votre site Internet ou votre page web n’est pas optimisé selon les critères que nous allons voir ensemble, cela ne sert à rien de faire de la promotion…

$19/Mois seulement !

Balise <title>, une balise essentielle

Vous connaissez tous la balise <title> qui correspondant au titre de votre page. C’est une balise essentielle à ne pas négliger lors d’une optimisation puisque cette balise est l’une des plus importantes pour la plupart des moteurs de recherche. Voici la procédure pour optimiser votre page web avec la balise <title> :

  • Votre balise doit être placée en amont dans votre code HTML.
  • Le titre de votre page ne doit pas excéder 60 caractères ou 10 mots.
  • Le titre doit être en rapport direct avec le contenu de votre page.
  • Pour renforcer la densité, doublez votre mot-clé sur lequel vous voulez vous positionner.
  • Le titre de votre page doit susciter l’intérêt et la curiosité chez les internautes.
  • Votre balise doit être unique et optimisée pour chacune de vos pages.

Balises <description> et <keywords>, des balises avec moins d’importance

Les balises Meta <description> correspond à la description de votre page. La balise keywords quant à elle correspond aux mots-clés qui sont liés au contenu de votre page. Dans les algorithmes de Google, ces deux balises ont moins d’importance qu’il y a quelques années cependant elles peuvent être utilisées pour d’autres moteurs. Voici la procédure pour optimiser votre page web avec les balises <description> et <keywords> :

  • La balise description doit comporter en moyenne entre 150 et 200 caractères, idéalement 160 caractères.
  • Même si la balise description n’influence que peu votre classement, rédigez une description unique par page afin d’optimiser votre taux de clic.
  • Insérez au minimum votre mot-clé dans votre balise.
  • Votre balise keywords doit comporter une trentaine de mots-clés.
  • N’oubliez pas d’insérer des mots-clés présentant des fautes d’orthographes qui peuvent vous apporter un trafic non négligeable.

Donnez plus de poids à vos mots-clés avec les <H1> à <H6>

Optimiser votre page web c’est aussi utiliser avec intelligence l’ensemble des en-têtes <H1> à <H6>. Pour ceux qui découvrent le référencement et le seo, les en-têtes vont de <H1> jusqu’à <H6>. Elles doivent être utilisées essentiellement dans les titres et sous-titres de vos articles ou de vos pages afin de donner plus de poids en termes de référencement. Pour optimiser votre page web avec l’ensemble des en-têtes, voici la procédure :

  • La balise <H1> doit être utilisée uniquement dans les titres éditoriaux de votre page ou de votre article en reprenant votre mot-clé sur lequel vous souhaitez vous positionner.
  • La balise <H2> quant à elle doit être utilisée en chapô, c’est-à-dire, dans le résumé qui décrit votre contenu.
  • Pour terminer, la balise <H3> est utilisée pour tous les sous-titres de votre page.

Le reste des balises (<H4>, <H5> et <H6>) sont très peu utilisées, vous pouvez donc les mettre de côté pour le moment. Optimiser votre page web avec ces en-têtes s’avère être une optimisation tout à fait efficace et qui a déjà fait ces preuves.

Renforcez le poids de vos mots-clés en utilisant le gras et l’italique

Les moteurs de recherche comme Google privilégient les mots-clés mis en évidence à travers le gras et l’italique. Dans la balise body, il est préférable d’utiliser le gras et l’italique afin de donner plus de poids à vos mots-clés et de mettre de côté les balises <H1>,<H2>… <H6>. Cette optimisation doit être utilisée avec parcimonie sur l’ensemble de votre contenu, il est hors de question de mettre tout votre texte en gras ou en italique sous peine d’énerver vos lecteurs. Pour optimiser votre page web avec cette technique, vous devez :

  • Mettez uniquement en gras et en italique vos mots-clés.
  • Variez l’utilisation du gras et de l’italique sur l’ensemble de votre contenu.
  • Utilisez la balise <strong> et non <b> pour mettre en gras vos mots-clés. Le W3C recommande d’utiliser cette balise.

Le texte de votre ancre est primordial pour optimiser votre page web

Optimiser le texte de votre ancre est tout aussi important que la balise <title>. Le texte de votre ancre doit comporter un mot-clé en rapport avec la page sur laquelle vous allez renvoyer vos visiteurs et les robots. Cette optimisation ne doit surtout pas être négligée car ce critère va jouer sur la réputation de votre page que Google va accorder. Optimiser votre page web avec un bon texte d’ancre, c’est :

  • Recherchez un mot-clé avec une « bonne efficacité », c’est-à-dire, un volume de recherche intéressant avec une faible compétitivité.
  • Se focaliser sur 1 mot clé pour votre texte d’ancre sur l’ensemble de votre contenu.
  • Répétez plusieurs fois votre texte d’ancre dans votre texte.
  • Vérifiez que la page de destination correspond parfaitement à votre mot-clé.

Optimiser votre page web c’est aussi utiliser la balise <alt> sur les images

Google et les autres moteurs de recherche ne peuvent pas attribuer de titre à vos images si la balise <alt> n’a pas été remplie auparavant. Optimiser votre page web c’est aussi optimiser le titre de vos images cependant ne passez pas trop de temps dessus non plus. Cette optimisation peut s’avérer être utile si un internaute tape votre mot-clé dans Google image.

  • Insérez la balise alt dans le code html de votre image. Par exemple :
mot-cle

Une balise <body> avec un contenu unique et riche

Avec l’arrivé de l’algorithme Google Panda et toutes les mises à jour, les moteurs de recherche sont dans une optique de qualité et de pertinence sur le contenu. A ce jour, si vous souhaitez vous positionner correctement, il vous faudra une balise <body> avec un contenu riche et unique apportant des informations, des astuces à vos lecteurs.

La première optimisation à faire c’est rédiger un contenu. Ce ne sont pas des optimisations qui feront que vos lecteurs resteront sur votre site ou partageront votre contenu sur les réseaux sociaux mais belle et bien la qualité de votre contenu.

Je ne suis pas un dieu en copywriting ou en Français cependant j’essaye de créer un contenu intéressant pour mes lecteurs et pour ça vous n’avez pas besoin d’avoir fait des études de journalisme. Maintenant, optimiser votre page web avec une bonne balise <body>, c’est :

  • Rédiger un contenu unique sans le voler à son voisin.
  • Répondre aux besoins de vos lecteurs.
  • Partir sur une base de 400 mots pour présenter un minimum de contenu.
  • Rédiger un contenu pour les lecteurs et non pas pour les robots des moteurs de recherche.

Je ne vous ai pas encore tout dit…

Vous ai-je menti ? Vous ai-je tout dit sur comment optimiser votre page web ? Et bien non, je ne vous ai pas encore tout dit et d’ailleurs beaucoup d’articles sur Internet s’arrêtent à la balise <body>. Pour optimiser votre page web de façon efficace et avoir des résultats rapidement, il faut prendre en considération le principal concurrent qui se trouve sur votre mot-clé.

Pourquoi ? Si aujourd’hui votre concurrent est en 1ère position, c’est qu’il a une stratégie de netlinking mais pas que. Comme je vous le disais dans le paragraphe ci-dessus, avoir des backlinks c’est bien mais un moteur comme Google s’intéresse beaucoup à votre contenu et à son optimisation.

Donc si votre concurrent est number 1, il faudrait peut-être se pencher sur sa page et sur comment il l’a optimisée afin de passer devant lui. Pour ça il va falloir sortir une feuille, un crayon et votre calculatrice…

Un peu de mathématiques

Auparavant, nous parlions de nombre d’occurrences sur un mot clé. Le nombre d’occurrence correspondait au nombre de fois que votre mot-clé était répété à l’intérieur même d’une page. Aujourd’hui, nous parlons d’indice de densité. Pour calculer un indice de densité, il suffit de faire une simple division et une multiplication :

Indice de densité = nombre de fois que son mot-clé est répété / nombre de mots dans sa balise <body> X 100

Par exemple, je souhaite me positionner sur le mot-clé « apprendre l’anglais ». Je rédige un article de 800 mots en rapport avec cette thématique et dont je répète 30 fois le mot-clé « apprendre l’anglais » :

Mon indice de densité = (30 / 800) * 100 = 3,75 %

Il n’existe pas réellement de règle pour avoir un bonne indice de densité. Certains disent qu’il faudrait avoir entre 2 et 5 % et d’autres plus de 10 %. Pour ma part, ça m’arrive de tourner vers 9 – 10 %, après il ne faut pas abuser et avoir un indice à 30 % par exemple.

Maintenant que vous savez comment optimiser votre page web et comment calculer l’indice de densité dans une balise <body>, vous allez copier-coller le texte de votre concurrent dans Word et regarder combien de mots comporte son texte (Word doit vous l’indiquer en bas à gauche de votre fenêtre). Ensuite, vous faîtes CTRL + F et vous tapez dans la petite fenêtre sur votre gauche le mot-clé sur lequel vous voulez vous positionner puis vous tapez sur la touche Entrée. Word doit maintenant vous indiquer le mot-clé dans le texte de votre concurrent, il reste plus qu’à les compter et à appliquer la formule pour trouver son indice de densité. A vous ensuite, de renforcer votre indice dans votre propre texte pour passer devant lui.

Il existe d’autres calculs notamment pour optimiser votre titre, votre description et tous les autres critères cités dans cet article afin de détrôner un concurrent cependant nous rentrons dans des procédures bien plus complexes à analyser.

Optimiser votre page web ne s’improvise pas !

Comme vous l’aurez compris, optimiser votre page web ne peut pas s’improviser. Ça peut vous paraître facile au premier abord mais si vous rajouter des ratios et des indices par rapport à la concurrence, c’est bien plus complexe et c’est un métier à part entière.

Vous l’avez peut-être remarqué mais cet article a été entièrement optimisé et j’espère que Kate puisse profiter de cette action afin de récupérer de nouveaux lecteurs et pourquoi pas de nouveaux prospects pour sa formation Aweber.

Si vous n’êtes pas allé visiter mon site Media Adventor, je propose justement à des particuliers, des blogueurs, des associations, des PME, des grandes entreprises d’optimiser leurs articles en trouvant toutes les failles chez les concurrents afin de les propulser en 1ère page et pourquoi pas en 1ère position.

Cet article s’achève cependant avant de vous quitter, j’aimerais connaître votre façon de procéder lorsque vous optimisez un article. Optimiser votre page web, est-ce une action que vous menez à chaque rédaction ? Ou préférez-vous miser sur une stratégie complètement différente ?


Pouvez-vous, vous aussi, obtenir plus de ventes ?
Depuis plus de 10 ans, AWeber a déjà aidé plus de 120 000 entreprises (blogs, sites, e-commerce) comme la vôtre à multiplier ses revenus et à construire une communauté soudée.
Faites-le test* aujourd'hui !

A propos Alexandre Digonnaux

Alexandre Digonnaux, 25 ans, expert seo, webmarketeur et dirigeant de EURL Media Adventor. Mon expérience s’est forgée auprès des associations, des PME et des grandes entreprises à travers le marché Français, Anglais et Américain. Retrouvez-moi sur Media Adventor
Lien pour marque-pages : Permaliens.

23 Commentaires

  1. Bonjour Alexandre Bonjour Kate

    Super article, j’ai vraiment pris le temps de bien le lire et le comprendre.

    Que penses tu des ancres à l’intérieur de son article

    comme un sommaire au début : qui renvoie vers la partie du texte qui traite le sujet ?
    Le dernier article : Pratiquer l’auto-hypnose

  2. Bonsoir Frederic,

    Merci pour ton retour à propos de cet article. Utiliser un sommaire avec des ancres qui vont renvoyer vers les portions de ton article peut s’avérer intéressant mais uniquement d’un point de vu navigation pour l’internaute. Ça va lui éviter de scroller pendant de longues minutes comme peut-être sur mon article.

    Maintenant, d’un point de vu référencement, cela me semble inutile. Comme je le disais dans l’article, il faut mieux optimiser sa page sur 1 mot-clé et le faire de façon professionnelle et approfondie en prenant en compte la concurrence que de vouloir se positionner sur plusieurs mots-clés et au final ne pas arriver à son objectif.

  3. Je suis du même avis que Frédéric,
    article vraiment à conserver histoire de ne rien oublier lors de la parution d’un article.
    Pour la parution d’un article je tiens compte d’au moins 5 des critères énoncés par Alexandre. Par contre découverte pour le calcul de la densité. Un outil comme SeoQuake ne peut-il pas calculer la densité d’un article ?
    Le dernier article : EFT – Emotional Freedom Techniques

  4. Article très intéressant et bien construis avec beaucoup de connaissances.
    Cependant, j’ai l’impression que ce que tu proposes est un peu “suroptimisé”.
    Quelles sont les résultats obtenus par cette méthodes sur des requêtes concurrentielles ? Je parle de vraies requêtes concurrentielles comme “maquillage”, “jeux pour enfants” etc… Pas de longue traîne ou de mots clés sans réelle compétition.
    Le dernier article : Mes bilans mensuels : Novembre 2011

  5. On peut dire que c’est un très bel article SEO que tu nous as fait, complet et bien organisé ! Je conseille vivement à tous ceux qui se lancent dans le blogging d’assimiler tout ça car c’est quasi-indispensable pour se faire connaître au grand public !

  6. Bonjour Olivier,

    J’ai détaillé volontairement le calcul d’indice de densité pour justement que tout le monde puissent comprendre. Beaucoup de webmasters utilisent des outils et parlent d’indice de densité sans même savoir la calculer sur une feuille.

    Pour répondre à ta question Olivier, le plugin SeoQuake permet en effet de calculer tous les indices de densité pour l’ensemble de tes mots-clés sur une même page SAUF que le système décortique trop les mots-clés. Si ton mot-clé comporte par exemple un espace comme le mien, SeoQuake va l’analyser comme plusieurs mots et donc ça peut induire en erreur les webmasters.
    Le dernier article : Connaissez-vous vraiment les besoins de vos visiteurs ? Et si vous utilisiez cette technique ?

  7. Merci Thomas,
    Dans le cadre de cet article, il y a pas de sur-optimisation mais uniquement une optimisation complète en prenant en compte tous les critères pour devancer un concurrent. Ça peut paraitre bizarre mais comme je le disais dans cet article de nombreux articles sur Internet s’arrêtent à quelques optimisations “basiques” et c’est tout. Dès qu’on parle de prendre en considération la concurrence, ce n’ai pas de la sur-optimisation mais c’est une stratégie d’optimisation différente et surtout plus intéressante pour avoir des résultats.

    J’ai toujours eux des résultats intéressants à la foi sur des mots-clés spécifiques comme génériques avec cette méthodologie. Après, il ne faut pas négliger sa stratégie de backlinks sous prétexte que sa page a été complétement optimisée. Ça aide beaucoup et il est tout à fait possible de récupérer une 1ère position mais c’est beaucoup plus “confortable” d’avoir des backlinks pour renforcer sa position.
    Le dernier article : Connaissez-vous vraiment les besoins de vos visiteurs ? Et si vous utilisiez cette technique ?

  8. La balise keywords, a part donner des indications aux conconrrents ne sert à rien… Elle n’est plus prise en compte par les moteurs
    Le dernier article : Témoignage de Stéphane

  9. Je pense que la première partie est assez connue du blogueur moyen ou du webmaster. Pour les nouveaux c’est intéressant.

    J’apprécie plutôt la seconde partie qui permet d’y voir plus clair sur la densité des mots clés.

    par ailleurs n’oublions pas les “title” sur les liens. Cela renforce d’autant plus le référencement de ceux-ci sur le Net

  10. La première et la deuxième partie sont très pertinentes, ça m’a enlevé qq doutes !
    C’est agréable d’avoir des apports techniques concrets sur le référencement, merci pour cet article.
    Pour une formation blogueur, c’est parfait.

  11. N’étant pas du tout informaticien et n’ayant pas été nourri aux mamelles pédagogiques de ce média, je m’en suis remis à suivre un conseil trouvé sur je ne sais plus quel blog et j’ai adopté le plugin BloggerHigh SEO Score V4.03.
    Celui=ci reste en visuel pendant tout le temps que je rédige mon article (en fait d’abord sous Word puis copier/coller pour plus de facilité) et m’indique, après avoir mouliné un peu, cette fameuse densité.
    Il m’alerte aussi sur la non utlisation des H1 H2 H3.. si mon mot=clé est en gras, en italique, souligné….
    Je remercie donc celle ou celui qui m’a indiqué ce plug in car il réagit quasi instantanément.

  12. Merci à tous pour vos retours. Si cela a permis à certains d’entre-vous d’avancer sur l’optimisation de vos articles, c’était le but.

    @Ben : Comme je le mentionne dans l’article la balise keyword a été mise de côté par Google CEPENDANT elle reste utile pour d’autres moteurs et des annuaires secondaires. Des agences de référencement te diront que cette balise est obsolète, c’est vrai d’un point de vu référencement mais d’un point de vu marketing non. Il est toujours intéressant de récupérer des visiteurs ailleurs que sur Google et pouvoir transformer 1 visiteur en client. Autant prendre 2 minutes pour remplir cette balise, d’autant plus qu’elle est pas pénalisante pour tes actions de référencement. Sache aussi que la stratégie de référencement d’un site peut-être trouvée en 1 journée donc même si demain ta balise keyword est vide, je pourrais te dire quelle stratégie a adopter ton concurrent et sur quel(s) mot(s-clé(s).

    @Guy Gaetan : Il existe quelques plugins pour WordPress pour en effet assister le blogueur dans sa procédure d’optimisation cependant ça reste de premier niveau. Le plugin peut calculer l’indice de densité sur ta balise body mais pas sur les autres critères et par ailleurs ils ne prennent pas en compte les concurrents.
    Le dernier article : Connaissez-vous vraiment les besoins de vos visiteurs ? Et si vous utilisiez cette technique ?

  13. Merci pour ta réponse et je suis d’accord avec toi l’analyse de la concurrence est fondamentale dans une stratégie de référencement sans oublier sa linkwheel, son optimisation (même si je trouve que la densité que tu proposes est trop haute mais chacun son truc ^^) et bien évidemment un milliard de petites choses qui font la différence à la fin 🙂
    Le dernier article : Mes bilans mensuels : Novembre 2011

  14. De toute manière un expert seo, un expert en référencement ou un expert en webmarketing est uniquement expert sur la forme mais jamais sur le fond. Il y a toujours des choses à perfectionner, à tester et à apprendre.

    Pour revenir sur l’indice de densité, 10 % c’est rare enfin j’ai du le faire 2 – 3 fois mais par exemple pour cet article je tourne dans les alentours de 3,5 %. Je dirais que la moyenne est comprise entre 2 et 5 %.
    Le dernier article : Respectez-vous le règlement de Google Adsense ? Les 8 points à vérifier

  15. Alexandre

    Que regardes tu chez la concurrence ?

    Et comment analyses tu que sur une expression, tu as des chances de te référencer ?
    Le dernier article : Pratiquer l’auto-hypnose

  16. Frederic,

    Lorsque je souhaite connaître la stratégie d’un concurrent j’analyse tous ses backlinks en prenant en compte les critères suivants pour chaque backlink :
    Adresse nom de domaine
    Ip nom de domaine
    Age nom de domaine
    Pagerank nom de domaine
    Page de lien retour
    Titre de la page
    Lien en retour
    Texte d’ancre
    Url de l’ancre
    Pagerank de la page
    Nombre de liens externes
    Nombre total de liens
    Valeur des liens
    Présence sur Dmoz
    Présence sur Yahoo Directory
    Classement Alexa Rank
    A partir des résultats, je rédige un rapport complet qui dévoile la stratégie complète du concurrent.

    Lorsqu’un webmaster doit choisir un mot-clé il doit regarder avant tout son efficacité en faisant un calcul (ça va être un prochain tutoriel expliquant comment faire) à partir du volume de recherche mensuelle estimé par Google et la compétitivité existante. C’est le minimum.

    Après il est possible d’aller plus loin en procédant à une étude concurrentielle pour savoir si les 10 premiers concurrents sur ton mot-clé ont une stratégie identique à la tienne ou pas…
    Le dernier article : Respectez-vous le règlement de Google Adsense ? Les 8 points à vérifier

  17. Salut Franck!

    Juste une petite précision : Les titles sur les liens, ce sont les ancres.
    Le dernier article :  » Twitter Rétrospective N°53  » – Référencement, curation, outils, …

  18. Tiens moi au courant de la sortie de ton prochain tutorial.

    Merci pour ta réponse.
    Le dernier article : Pratiquer l’auto-hypnose

  19. Un excellent article synthétique pour nous rappeler les fondamentaux d’une page bien optimisée ! Je retweet ! 🙂 Au plaisir !

  20. Bonsoir à tous,

    A titre informatif, l’article apparait maintenant en 1ère page sur un mot clé ayant plus de 22 millions de résultats sur Google.

  21. On sait tous que c’est la ”force” de la concurrence qui définit si tel ou tel mot clé est difficile à obtenir pas le nombre de résultats sur Google ^^

    C’est quel mot clé d’ailleurs ?
    Le dernier article : Mes bilans mensuels : Novembre 2011

  22. Je retiens l’astuce des mots-clés en gras et en italique, j’ignorais que Google y apportait de l’importance. Mer pour toutes ces infos utiles.
    Le dernier article : Pâte à tartiner banane, amande et cacao

  23. Très bon article j ai suivis a la lettre tes conseils cela a considérablement amélioré mon positionnement

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge