Voyager, il y a-t-il un bon moment ?

$19/Mois seulement !

Depuis que je suis gamine, j’ai le goût du voyage et pourtant je n’ai pas eu l’occasion de beaucoup bouger. Enfant, par manque de moyens, ado par manque de confiance en moi et adulte par manque de temps.
Maintenant que je travaille à plein temps et que  j’ai « que » 5 semaines de vacances, je me demande à quel moment on peut tout lâcher et partir pour parcourir le monde. Certains le font adolescents, d’autres juste après le bac ou bien entre deux années d’études supérieures mais quid de ceux qui sont déjà entrés dans la vie active ? Et ceux qui ont des enfants ? Comment font-ils ?Mes parents ont quitté la Pologne (pays où ils sont nés et où j’ai également vu le jour) quand j’avais 5 ans et demi. Ils ont sûrement pesé le pour et le contre avant de s’engager dans ce genre d’expédition, mais ils l’ont fait et je ne saurais jamais assez les en remercier. Ils ont pris un risque, un risque d’autant plus grand qu’ils ne parlaient pas la langue et qu’ils avaient un enfant en bas âge.

Du coup mes peurs de tout laisser derrière moi me paraissent bien futiles, surtout que je n’ai pas encore d’enfants. Mais tout de même ! Il faut un certain cran pour quitter son travail, gagner de l’argent et partir vadrouiller et j’avoue que je suis pas mal admirative d’Aurélien de Read me I’m Famous.

J’en viens donc à ma question, à quel moment partir (s’entend pour plus de deux mois) ?

Maintenant ?
Allez dans un pays, y trouver rapidement un job et un toit puis en profiter un maximum pour ensuite changer de pays, de job et ne revenir qu’en France (ou s’installer ailleurs) que dans quelques années ?

Dans quelques années ?
Histoire d’avoir quelques économies, d’avoir fait le tour de notre domaine professionnel et de vouloir voir du pays ?Quitte à ce que nos enfants, si on en veut, naissent dans des pays différents et qu’on les entraîne avec nous. (Mes parents partaient souvent avec moi en Hongrie, pour faire des affaires, j’avais 2 ans et demi.)

Dans 10-15 ans ?
Après avoir mis de côté un petit pactole, en s’arrêtant donc définitivement de bosser dans notre branche et en profiter pour apprendre/faire autre chose tout en voyageant. Ça permettrait donc à d’éventuels enfants d’être plus grands, plus autonomes.

A la retraite ?
Plus de contraintes de travail, plein d’économies mais on n’aura pas forcément la santé ou la patience de vadrouiller…

Et vous quand partiriez-vous en voyage ? Avez-vous d’autres idées ? D’autres possibilités ?


Pouvez-vous, vous aussi, obtenir plus de ventes ?
Depuis plus de 10 ans, AWeber a déjà aidé plus de 120 000 entreprises (blogs, sites, e-commerce) comme la vôtre à multiplier ses revenus et à construire une communauté soudée.
Faites-le test* aujourd'hui !

A propos kategriss

Passionnée de web, je vous propose de construire votre visibilité sur Internet. Vous êtes coach, formateur, consultant ? Obtenez un site à votre image qui vous apporte des clients.

Pour marque-pages : Permaliens.

13 Commentaires

  1. Salut et merci pour la référence à mon blog.

    Pour ma part je suis parti en Australie à 28 ans un peu (beaucoup même) à l’aventure, j’ai eu la chance de tomber sur une opportunité qui m’a permis de rester presque deux ans, sinon je conseille de partir le plus tôt possible en réalité, tant qu’on n’a pas d’enfants, pas de crédit.

    Dans 10-15 ans il est pas du tout sur que tu aies assez d’argent pour arrêter de travailler, et puis tu auras peut-être plus envie de partir, donc le plus tôt le mieux pour moi.

    Aurélien
    Le dernier article : Revenus du blog en août 2010- 235 euros

  2. De rien pour la référence. Je trouve vraiment sympa ce que tu fais et le raconter sur ton blog donne des idées aux autres (la preuve !).

    Je me doutais un peu de la réponse, partir tant qu’on en a encore envie et peu d’attaches. Reste à travailler sur le côté « opportunité ».
    Toi pour ton opportunité en Australie tu as eu réellement de la « chance », tu ne t’imaginais pas faire ce que tu as fais ? Ou bien avais-tu un peu sondé le terrain avant de te lancer ?
    Le dernier article : Dépenser moins- oui mais à quel prix

  3. Je suis parti en Australie je n’avais même pas un guide de voyage comme je le raconte dans le premier billet de mon blog que j’ai créé (au départ) pour tenir mes proches informés:

    http://www.readmeimfamous.com/2007/09/arrivee-a-sydney/

    Je ne sais pas quel âge tu as mais sache qu’en Australie tu peux obtenir un visa vacances travail jusqu’à la veille de tes 31 ans, au Canada c’est jusqu’à 34 ans, il y a aussi la Nouvelle Zélande et le Japon. Ensuite si tu as moins de 27 ans je crois il y a les VIE.
    Le dernier article : Accor Services est devenu Edenred a un mois de sa cotation boursière – Article sponsorisé

  4. J’ai 23 ans c’est écrit dans mon A propos > http://aventure-personnelle.net/a-propos/ donc en effet je suis éligible aux visas vacances travail et également aux VIE. Je vais me renseigner sur tout ça.

    Et merci de ton lien vers le début de tes péripéties, je vais essayer de reconstruire ton parcours 😉
    Le dernier article : Classer ses papiers importants- une corvée

  5. Au temps pour moi, surtout que j’avais lu ton a-propos. 23 ans mais c’est génial tu as encore de belles années devant toi pour voyager ! Je te conseille de postuler aux VIE (honnêtement c’est pas facile d’en décrocher un), de mettre un peu de sous de côté, de bosser ton anglais et de regarder les pays où tu peux bosser en VVT, je peux te filer des infos puisque je suis déja allé en Nouvelle Zélande et au Japon et j’ai vécu deux ans en Australie.
    Le dernier article : Accor Services est devenu Edenred a un mois de sa cotation boursière – Article sponsorisé

  6. Clairement l’Australie ou encore les Etats Unis m’intéressent, même si l’Angleterre aurait aussi sa place.
    Par contre le « petit » problème c’est que je ne suis pas seule donc voyager à deux doit déjà être plus compliqué.
    Le dernier article : Vos échecs et ce qu’ils vous ont appris

  7. Pour moi, la réponse est claire : TOUS les moments peuvent être bons pour voyager. La seule chose qui compte, c’est d’avoir suffisamment l’envie. Et que cette envie soit partagée, quand on est plusieurs. Après, d’un point de vue logistique, c’est sûr que c’est plus simple à deux qu’avec des enfants. Mais on trouve des solutions. Surtout si on a commencé à deux.
    En ce qui me concerne : premier long voyage (six mois) en couple à 21 ans. Après, deux enfants sont arrivés (nés à l’étranger), ce qui ne nous a pas empêchés de continuer à passer grosso modo la moitié de notre temps hors de France. Tu trouveras plus de détails sur http://familleautourdumonde.free.fr
    Aujourd’hui, les enfants sont adolescents et pas vraiment réceptifs à l’idée de partir plusieurs mois donc nous faisons une « pause » (cf ce que je disais : il faut que l’envie soit partagée) mais il y aura d’autres départs à deux plus tard, c’est sûr !
    Le dernier article : 5 mauvaises raisons de vouloir devenir écrivain public

  8. Euh les US c’est une autre paire de manches, je sais que ça fait rêver beaucoup de monde mais c’est pas facile de décrocher un sponsor, pour la petite histoire en juillet 2007 je suis allé voir une amie américaine à NYC, elle m’a convaincu de venir aux US chercher un travail, à mon retour en France je me suis rendu compte que les quotas de visas de travail pour 2007 étaient déja épuisés et qu’il était très difficile de trouver un sponsor, ensuite je suis tombé sur une pub pour le WHV en Australie et j’ai pris mon billet quelques jours plus tard.
    Le dernier article : Accor Services est devenu Edenred a un mois de sa cotation boursière – Article sponsorisé

  9. Oui donc je retiens la chose pour les USA, c’est plus difficile qu’il n’y paraît et il semble plus simple de s’orienter vers d’autres pays comme l’Australie ou la Nouvelle Zélande. Il faut donc que je me renseigne.

    Florence, merci pour ton commentaire. Je reviens de ton site « Famille autour du monde » et en effet, c’est impressionnant tous ces voyages et que vos enfants soient nés hors de France. C’est pile ce qu’il me fallait, je vais parcourir tout ça en détails.
    Le dernier article : Trop de choses à la fois

  10. Bonne lecture, alors ! Et à ta disposition pour répondre à d’éventuelles questions 🙂
    Le dernier article : 5 mauvaises raisons de vouloir devenir écrivain public

  11. Je pense que si tu ressens vraiment le besoin de partir et que tu te sens capable, fais-le. Je suis partie du jour au lendemain pour New-York lorsque j’avais 28 ans (il y 10 ans) et ça a complètement changé ma vie. Et puis j’ai décidé de revenir en France. La vie est faite de libertés, pourquoi s’en priver? Bon c’est sur, je n’avais pas d’enfant, mais j’en ai eu là-bas donc moi je dis, il n’y a pas de mauvais moment, il faut juste s’écouter. Et je continue de voyager, prochaine étape, le Sri Lanka! 🙂

  12. Aventures@Voyage canada (1 comments)

    Bonjour,

    Votre article est intéressant ce qui me pousse de partager mon avis!!!Quand vous voulez voyager et si vous avez des moyens, n’attendez pas le bon moment, le travail nous accompagne toujours et on travaille pour bien vivre. Juste il faut que ça tombe dans notre envie et tout ira bien.

  13. Il n’y a pas d’âge idéal pour voyager au long cours, dans la mesure où la santé est bonne !
    Il suffit de le vouloir pendant plusieurs mois, plusieurs années et de tout faire pour se rapprocher du jour de départ, avec les connaissances requises pour pouvoir exercer un job rénuméré ailleurs.
    Pour ma part, moniteur de voile de formation, j’ai appris patiemment les connaissances nécessaires pour devenir Skipper (= capt’ain de yacht) et prendre le large. Ce que j’ai fait un beau jour à 27 ans, direction les Antilles…et plus.
    Bien sûr, cela demande quelques sacrifices : s’éloigner de sa famille, de ses amis, s’adapter à un nouveau mode de vie, etc.
    Soyez tenace!
    Le dernier article : Eliminer la Cellulite : la Solution Naturelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge