Dites-vous toujours ce que vous pensez ?

$19/Mois seulement !

Quand on vous demande si un projet est viable, répondez-vous toujours ce que vous pensez réellement ? Quand on vous questionne sur l’intérêt que vous portez à une offre d’emploi, êtes-vous sincère avec votre interlocuteur ? Quand un ami vous interroge sur ses qualités humaines, avez-vous toujours l’honnêteté de lui dire aussi bien le bon que le mauvais ?
Voilà des questions intéressants, dites-vous toujours ce que vous pensez ? Le faites-vous spontanément ou est-ce un exercice (parfois) difficile ?

Que ça soit dans notre vie professionnelle, sociale ou de tous les jours, on ne dit pas toujours la vérité, par peur de froisser, ou parce qu’on estime cela peu important sur le moment. Pourtant, sans tomber dans l’excès, dire ce que l’on pense, des choses, des gens ou de soi-même, est un atout non négligeable.

Soyez honnête avec vous-même

Première chose à vérifier : vous mentez-vous à vous-même ? Que ça soit pour vous surestimer ou vous sous-estimer, vous êtes-vous déjà retrouvé dans une situation embarrassante car vous n’avez pas su évaluer vos compétences ou vos qualités honnêtement ?

Pourtant, à part vous-même, personne d’autre n’est là pour vous juger (c’est peut-être pour ça que c’est dur) donc ne pas se mentir passe par un petit travail, parfois quotidien. Il suffit de prendre quelques minutes pour savoir quelles sont vos compétences, vos qualités et vos défauts.
Il est important de le faire soi-même sans aide extérieure pour éviter de vous faire influencer et d’accepter des traits ou expériences qui ne sont finalement pas les vôtres.
Bien sûr, votre entourage vous voit différemment de la façon dont vous vous voyez, mais si vous n’avez pas pris le temps de définir votre personnalité, comment alors éviter d’endosser celle que vous prête les autres ?

Source : http://www.sxc.hu

Dites les choses à votre entourage

Ce n’est pas le plus simple que de dire des choses que les gens ne veulent pas entendre alors commencez par ce qui vient plus naturellement : les compliments, les remarques positives. Les personnes qui vous entourent seront toujours ravies de recevoir un compliment alors lancez-vous. Evidemment, faites le seulement si vous le pensez vraiment, ne tombez pas dans le piège du compliment parce que “c’est ce qu’on attend de vous”. Finalement on ne se rend pas compte à quel point les remarques positives sont de moins en moins verbalisées, souvent on se dit que l’autre personne le sait déjà mais… est-ce vraiment le cas ?

Passons aux critiques négatives. Au premier abord, vous pourriez vous dire qu’elles sont inutiles et, souvent par peur de blesser, vous vous abstenez. Pourtant c’est bien en pointant les défauts d’une personne que vous allez l’aider à s’améliorer (si elle le veut bien mais… c’est une autre histoire). Mettez-y les formes évidemment (un peu de tact ne fait pas de mal) mais faites attention que vos “formes” ne soient pas telles qu’elles finiraient par cacher ce que vous vouliez réellement dire.
Egalement, soyez constructif, autant une remarque positive n’est pas forcée d’être argumentée (encore qu’elle devrait !), une critique négative est toujours bien mieux entendue et comprise si elle est expliquée.
Enfin, dites-vous que si la personne arrive à se remettre en question grâce à votre franchise, elle vous en sera reconnaissante et saura se souvenir de votre capacité à donner votre réel avis.

Critiquez ce qui vous entoure

Un restaurant, un objet, un projet, une sortie, tout est bon à être critiqué. D’ailleurs de nombreux sites de critiques et d’avis de consommateurs existent sur Internet, c’est dire si votre avis est important. Ne soyez pas intimidé en vous disant que votre critique n’apporte rien, elle peut aider d’autres personnes à choisir.

Quand vous vivez votre vie de tous les jours, vous utilisez un certain nombre d’objets, vous vous trouvez dans un certain nombre de situations qui mériteraient d’être analysées. Bien sûr, ne passez pas votre temps à donner votre avis sur tout et n’importe quoi (ou alors devenez critique et vivez-en !) mais formuler une remarque constructive dans une situation propice sera toujours appréciée. Egalement, si vous avez eu une bonne ou une mauvaise expérience et que cela vous tenait à coeur, n’hésitez pas à partager.

Vous verrez au bout de plusieurs fois, que vos avis comptent tout autant que ceux des autres, parfois plus, parfois moins, cela dépendra souvent de la qualité et de la pertinence de ceux-ci.

-

L’honnêteté, la franchise, sont deux qualités importantes, aussi bien pour vous que pour les autres. Néanmoins, faites attention à ne pas tomber dans le piège du critique cynique qui ne ferait que fustiger tout ce qui lui tombe sous la main. Mais, en théorie, si votre remarque est toujours constructive et argumentée, si vous avez un minimum de tact en la formulant et si c’est réellement ce que vous pensez, ça ne risque pas de vous arriver.

Et vous, êtes vous honnête dans vos relations ? Hésitez-vous parfois à critiquer les choses ou les gens ?


Pouvez-vous, vous aussi, obtenir plus de ventes ?
Depuis plus de 10 ans, AWeber a déjà aidé plus de 120 000 entreprises (blogs, sites, e-commerce) comme la vôtre à multiplier ses revenus et à construire une communauté soudée.
Faites-le test* aujourd'hui !


Passionnée de web (intégration, développement, blogging, réseaux sociaux, référencement), je vous propose de construire votre visibilité sur Internet et d'installer WordPress.

8 commentaires

  1. DavidB_riche-et-heureux.fr (35 comments) says:

    Mmmmm… délicat tout ça.
    Autant je pense qu’il faut être impitoyable avec soi-même, autant critiquer -même positivement- les autres peut être mal interprété.
    Je ne crois pas au “tu peux tout me dire.” Ca laisse toujours des traces.

    PS: une petite coquille 1ere et 2eme ligne 1er §
    Le dernier article : Planète R&H – octobre

  2. fraZck (36 comments) says:

    Très belle réflexion ! Ce n’est vraiment pas simple tout ça, et c’est bien parce que ce n’est pas simple que j’ai simplifié “la chose” : franchise ! Je dis clairement les choses, quel que soit mon interlocuteur (avec les formes ou plutôt les mots qu’il faut). Parfois, ça passe. Parfois ça laisse de traces comme le dit DavidB. Mais j’assume complètement mes dires. Toute critique argumentée (positive ou négative) ne peut être que bénéfique (bien sûr, une critique du genre “t’es nul” n’a rien de constructif ;-) ). Alors tant pis pour mon interlocuteur s’il ne le comprend pas (tout de suite ?)
    Le dernier article : Interview – Anna du blog Aventure Personnelle

  3. Laurent (9 comments) says:

    Je privilégie beaucoup la diplomatie, permettant de mettre les points importants sur le devant de la scène, et d’aller de l’avant sans “blesser” ou “frustrer” mes interlocuteurs. Et cela n’empêche pas de pointer les problèmes du doigt et de dire les choses, le ton et le choix des mots aidant à faire passer le message sans focaliser sur la personne humaine mais plutôt sur l’objectif à atteindre.

  4. MagicYoyo (1 comments) says:

    La franchise, celle qui fait du bien à la tête, c’est penser tout ce que l’on dit.
    Dire tout ce que l’on pense, ça serait plutôt de l’ordre de l’incontinence verbale. :)
    Le dernier article : Chef de projet SEO-SEM

  5. kategriss (638 comments) says:

    Merci pour vos commentaires !
    @DavidB : Je pense pourtant que des échanges plus francs, que ça soit avec notre famille, nos amis ou nos collègues est la clé des relations saines et sans ambiguités.
    PS : merci pour la coquille, c’est corrigé !

    @fraZck : Pareil, j’essaie, du mieux que je peux de dire les choses telles que je les penses. Je n’ai jamais vu beaucoup d’intérêt dans les attitudes où on est systématiquement d’accord, juste pour éviter de faire des vagues.

    @MagicYoyo : Merci de ton commentaire. Ce que j’essaie de dire dans mon article c’est justement ça : penser ce que l’on dit, ne pas être hypocrite. Après évidemment, la diarrhée verbale… très peu pour moi. Mais dire ce que l’on pense, quand c’est utile, c’est en général bénéfique.
    Le dernier article : Soyez différent dans votre business !

  6. Grégory (9 comments) says:

    L’honnêteté avec soi-même semble le minimum. Mais ça n’est pas forcément simple à faire …

    Toujours dire ce que je pense à autrui … Je suis plus mesuré. Autant par prudence que par “fainéantise” : expliquer, argumenter, redire, reprendre, re-expliquer, y revenir (beaucoup !) plus tard … (de base, je suis fainéant …).

    Ma compagne est très du genre “je dis ce que je pense”. Elle est honnête et exigeante, autant avec les autres qu’avec elle-même. Des fois, ça coince. Mais elle a vrai don (qui me laisse parfois pantois !).

    Malgré ma fainéantise, j’essaie d’être honnête, intègre et à valeur ajoutée pour l’autre. je préfère quand même que ça coince plutôt que de le laisser se noyer !
    Le dernier article : Mes conseils pour créer simplement un mot de passe sûr

  7. kategriss (638 comments) says:

    Oui je pense aussi que c’est une bonne attitude que de dire les choses. On m’a toujours appris qu’il est préférable d’avoir une discussion honnête, même si elle doit être houleuse, plutôt que de laisser les choses telles quelles, par peur du conflit ou de blesser.
    C’est très vrai, notamment dans les relations de couple.
    Le dernier article : Interview de frazck de frazcknet

Participez à la discussion !


× trois = 24

CommentLuv badge

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.

Plus dans la catégorie Dév. perso. (23 articles sur 52 )
Osez être différent !


Beaucoup de monde aime suivre la mode, les tendances, faire comme les autres et beaucoup de monde... ne réussit pas et ne prend pas sa vie en main, surtout en ce qui concerne la vie professionnelle. ...